Libye. Les personnes migrantes sont depuis toujours victimes de viols en Libye aussi bien dans les centres de détention officiels que dans les centres clandestins.

Lis moi avec webReader

Libye : les personnes migrantes sont depuis toujours victimes de viols en Libye aussi bien dans les centres de détention officiels que dans les centres clandestins.

Les personnes migrantes sont depuis toujours victimes de viols en Libye aussi bien dans les centres de détention officiels que clandestins. Ce qui a changé aujourd’hui est que nous le savons, alors qu’il y a cinq ans, l’opinion publique n’était pas prête à entendre des récits de viol. Elle n’avait pas compris le degré de violence que les personnes migrantes  subissaient dans les centres de détention libyens.

Le territoire libyen est partagé entre des centaines de milices qui se livrent une guerre pour des portions de territoire mais aussi pour la gestion des filières de migrations. Toutes les milices ont des centres de détention clandestins dans lesquels des hommes armés détiennent des migrants et leur font subir des sévices, dont des violences sexuelles.

Même s’il est difficile d’en parler, il est important que les migrants abordent la question du viol lors de leur entretien pour leur demande d’asile, notamment s’il y a eu répétions. Pour documenter au mieux ce qu’il est arrivé à une personne en Libye, il faut essayer de savoir où la personne a été détenue, par qui (quelle milice) et pendant combien de temps.

Sources : Les personnes migrantes sont depuis toujours victimes de viols en Libye.