A- A A+

Les actions menées par l’OENDDF pour combattre la discrimination et la pauvreté, pour favoriser l’inclusion sociale et permettre l’accès à la justice pour tous.

La gestation pour autrui est une réduction à l’esclavage. Le corps des femmes n’est pas à vendre. L’industrie fondée sur le trafic des êtres humains est un crime.

Lis moi avec webReader

▶️ La gestation pour autrui est une réduction à l’esclavage. 

▶️ Le corps des femmes n’est pas à vendre. 

▶️ L’industrie fondée sur le trafic des êtres humains est un crime.

Cet article est extrait du Collectif pour le respect de la person (CoRP), collectif-corp.com : 

« Mésopotamie. Le Retour.
La première apparition historique connue d’une forme de gestation pour autrui est une coutume mésopotamienne qui permettait à la femme stérile de s’approprier les capacités reproductives de son esclave pour donner une descendance à son époux : Monsieur engrossait l’esclave, qui accouchait sur les genoux de sa maîtresse, laquelle pouvait transmettre ses biens à ses héritiers et éviter la mort sociale dans cette société éminemment patriarcale en plus d’être esclavagiste. 
Cette pratique avait disparu pendant quelques millénaires, au même titre que les sacrifices humains et, beaucoup beaucoup plus récemment, l’esclavage. Elle est réapparue il y a quelques décennies à la faveur de la fécondation in vitro, qui a enfin permis d’aboutir au même résultat sans obliger à une relation sexuelle extra-conjugale.
Merveilleux. Elle est désormais du dernier chic, et est promue auprès du bon peuple par la presse people et la télévision publique, laquelle oublie au passage que cette pratique est interdite par l’Etat qui la finance.
Le public est donc amené à s’extasier sur telle star de la téléréalité paradant avec « sa » mère porteuse comme une princesse égyptienne avec son esclave favorite ou telle star du petit écran plein de reconnaissance pour la générosité de la femme qu’il a payée pour porter ses enfants. 
Fascinant, d’ailleurs, cette générosité des pauvres envers les riches auxquels ils se trouvent contraints de louer leurs corps pour payer leurs dettes ou tout simplement la nourriture de leurs enfants ».

Publication du 24ème Rapport de la Fondation Abbé-Pierre sur « l’état du Mal-logement en France – 2019 ».

Lis moi avec webReader

France 🇫🇷, 1er Février 2019.

▶️ L’Observatoire Européen pour la non-discrimination et les droits fondamentaux (OENDDF) était présent ce 1er février 2019 à la réunion des acteurs sociaux organisée par la Fondation Abbé Pierre pour la publication de son 24ème Rapport sur « l’état du Mal-logement en France – 2019 ».

Le thème était notamment : « Aux portes de la rue. Quand l’État abandonne les personnes sortant d’institutions », en soulignant  les cas des personnes sortant de prison, de l’hôpital psychiatrique, ou quittant l’Aide à la Protection sociale à l’Enfance (ASE), à 18 ans, devenant directement des personnes sans-abri.

▶️ 45 % de personnes sans-abri se sont retrouvées à la rue en sortant de prison, d’hôpital psychiatrique ou des dispositifs de protection de l’enfance.

▶️ 23 % de personnes sortant de prison n’ont pas de solution de logement pérenne à leur sortie, alors même que le logement est « un facteur de réinsertion et de prévention de la récidive ». 

▶️ 21 % des personnes sans-abri passés par  l’Aide à la Protection sociale à l’Enfance (ASE) se retrouvent à la rue dans l’année qui suit leur sortie de l’institution.

▶️ 2 personnes sans-abri sur 5 interrogées lors des maraudes de rue souffrent d’un handicap psychiatrique.

▶️ 4 millions de personnes souffrent de Mal-Logement.

▶️ Plus de 12 millions de personnes sont concernées par la crise du logement.

Sources Fondation Abbé Pierre. 24ème Rapport sur  » l’état du Mal-logement en France – 2019 ».

 

Droits des enfants. Enfants mineurs étrangers isolés : les tests osseux ne sont fiables que lorsqu’on est très loin de la majorité.

Lis moi avec webReader

FRANCE 🇫🇷.

▶️ Enfants mineurs étrangers isolés : les tests osseux ne sont fiables que lorsqu’on est très loin de la majorité.

▶️ Tenter d’objectiver l’âge chronologique d’un enfant mineur étranger, en ayant recours à un critère scientifique ou statistique relatifs à des populations différentes d’Amérique du Nord ou de l’Europe, et sans prise en compte de l’accélération du processus de maturation par des périples dangereux et traumatiques, est un critère qui n’est pas fiable.

▶️ Certains jeunes personnes qui ont passé un test osseux se sont vu donner une échelle large quant à l’âge qu’on leur attribuait, par exemple «entre 18 et 25 ans» : cette approximation n’est pas fiable.

Sources Enfants mineurs étrangers isolés : les tests osseux ne sont fiables que lorsqu’on est très loin de la majorité.

L’exclusion numérique porte atteinte à des droits fondamentaux, tels que l’accès à des minimas sociaux, l’accès à un logement et l’accès à la justice.

Lis moi avec webReader

▶️ Dématérialisation des démarches administratives : en France, le Défenseur des Droits alerte sur les inégalités d’accès aux services publics.

L’exclusion numérique porte atteinte à des droits fondamentaux, tels que l’accès à des minimas sociaux, l’accès à un logement et l’accès à la justice.

▶️ Des publics fragiles sont concernés : personnes sans-abri ou en situation de précarité, personnes migrantes, personnes handicapées, personnes détenues, personnes majeures protégées, ainsi que des personnes sans ordinateur, ou sans connexion internet, ou sans scanner.

Sources : Dématérialisation des démarches administratives : en France, le Défenseur des Droits alerte sur les inégalités d’accès aux services publics.

France. Combat contre les propos homophobes sur les réseaux sociaux.

Lis moi avec webReader

▶ En France, face à la haine homophobe sur internet, le Réseau Avocats Gay-friendly, les Associations Stop Homophobie et Mousse ont décidé d’unir leurs forces pour que cesse l’impunité sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. 

▶  200 plaintes ont été déposées le 17 janvier 2019 par 20 Avocats devant 12 Tribunaux français.

Sources : Haine contre les personnes homosexuelles, par des propos sur les réseaux sociaux  : 200 plaintes ont été déposées le 17 janvier 2019 par 20 Avocats devant 12 Tribunaux français. 

FRANCE. Le douloureux parcours des femmes enceintes sans-abri. Un bébé, pas de toit.

Lis moi avec webReader

1/ Le douloureux parcours des femmes enceintes sans-abri.

▶️ « Le 115 pour berceau ? ». Par cette question, la fondation Abbé-Pierre alerte les pouvoirs publics et dénonce, dans son 21ème Rapport consacré au mal-logement en France, la situation de nombreuses femmes enceintes et précaires en France. 

▶️ « Nous regrettons l’absence de suivi en amont de la grossesse et un manque de logements adaptés à la sortie de la maternité», résume Manuel Domergue, directeur des études à la fondation Abbé-Pierre. 

▶️ En France, 40% des personnes sans-domicile (en situation d’hébergement, en abri de fortune, à l’hôtel, etc.) sont des femmes, parmi lesquelles 5% sont totalement sans-abri.

=> Sources : Le douloureux parcours des femmes enceintes à la rue.

2/ Les Maternités en France sont confrontées « de plus en plus régulièrement à des cas de mères en situation de précarité qui accouchent et n’ont aucun lieu d’hébergement à la sortie de la maternité », alertent les Hôpitaux de Paris.  

▶️ Sur 12 Maternités, 11 Maternités sont situées en Ile-de-France.

▶️ En Ile-de-France, au moins 2.400 femmes se sont retrouvées dans cette situation en 2017. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes (2.000 en 2016) et ce ne sont que des estimations partielles, souligne l’Agence Régionale de Santé. 

▶️ Les mères de ces enfants et ces enfant nés ont besoin de logements adaptés en urgence pour leur santé physique, mentale et psychologique.

=> Sources : Un bébé ? Pas de toit. Les femmes enceintes à la rue.

NICE, FRANCE. Accompagnement des personnes sans-abri.

Lis moi avec webReader

Objectif : Accompagner les personnes sans-abri à NICE, FRANCE.

Lieu de l’action: NICE (Alpes-Maritimes), FRANCE.

Moyens mis en oeuvre : 

Décembre 2018 : Une équipe mobile de l’OENDDF a effectué des maraudes de rues à NICE auprès des personnes sans-abri pendant la période des fêtes de Noël, notamment la veille de Noël et le jour de Noël, pour leur apporter des repas festifs, du réconfort, le rappel du droit au RSA et des propositions pour sortir de la rue.

Création de lien social et de relations de confiance avec les personnes sans-abri.

+ de nouvelles ? Suivez notre O.I.N.G sur les réseaux sociaux 

 

Une équipe mobile de l’OENDDF effectue des maraudes de rue à NICE, pour accompagner les personnes sans-abri.

Une équipe mobile de l’OENDDF effectue des maraudes de rue à NICE, pour accompagner les personnes sans-abri.

Une équipe mobile de l’OENDDF effectue des maraudes de rue à NICE, pour accompagner les personnes sans-abri.

Nantes. Missions de terrain auprès des familles roumaines.

Lis moi avec webReader

Objectif : Favoriser l’intégration d’enfants Roms et Roumains, vivant dans des difficultés matérielles et morales extrêmes. Encourager les distributions de cartables d’Ecole primaire et soutenir les droits des enfants, issus de communautés en situation de discrimination, notamment leur droit à l’éducation.

Lieu de l’action : Région de NANTES (44), FRANCE.

Moyens d’actions –  septembre à décembre 2018 : notre Association a envoyé une équipe de bénévoles en vue de distributions gratuites de cartables d’Ecole, de fournitures scolaires, de jouets et de chocolats fourrés pralinés, à des familles avec des enfants Roms et Roumains, vivant dans des conditions de grande précarité (caravanes, terrain boueux, pluie battante) dans la région de NANTES

Pour mieux comprendre l’intégration des minorités ethniques : « Les Roms font partie intégrante de la civilisation européenne depuis plus d’un millénaire. Avec une population estimée à 10 à 12 millions en Europe, dont 6 millions environ dans l’Union européenne, les Roms représentent aujourd’hui la première minorité ethnique en Europe ».  (Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne)

+ de nouvelles ? Notre O.I.N.G. est présente sur les réseaux sociaux :

 

Missions de terrains auprès des familles roumaines.

France. Migrants vivant dans la rue : la situation à Paris, Calais, Grande-Synthe, Ouistreham.

Lis moi avec webReader

▶️ En France, les personnes migrantes sont entre 800 et 1 200 à Paris et Saint-Denis, environ 500 à Calais (Pas-de-Calais), environ 400 à Grande-Synthe (Nord), 200 à Ouistreham (Calvados), et plusieurs dizaines sont éparpillées le long du littoral de la Manche.

▶️ Des milliers de personnes migrantes dorment chaque nuit dans la rue.

▶️ Loger au mieux les personnes migrantes de la rue, dont beaucoup sont des mineurs, donc des adolescents, les aider à surmonter les traumatismes endurés et résoudre les multiples facteurs de migration de l’Afrique vers l’Union Européenne est tout un combat.

Sources : « Personnes migrantes vivant dans la rue, en France ». 

Afrique du Sud. Prostitution. Mouvement abolitionniste « KWANELE ».

Lis moi avec webReader

▶️ Mickey MEJI a fondé en Afrique du sud le mouvement de femmes survivantes de la prostitution « KWANELE ».

▶️ Ayant connu la prostitution pendant 9 ans, elle a la particularité d’avoir milité avec le lobby du travail du sexe avant de devenir abolitionniste.

▶️ Aujourd’hui, elle se bat pour faire entendre la parole des survivantes (700) et leurs vrais souhaits pour leur avenir.

▶️ Ce mouvement abolitionniste encourage la pénalisation des clients.

▶️ La prostitution contrevient au droit à la dignité humaine et menace aussi le droit à la vie du fait qu’elle réduit l’espérance de vie, et accroît l’exposition à la violence qui va jusqu’au meurtre.

Sources Mickey MEJI. Prostitution et société. Mouvement abolitionniste « KWANELE ».