A- A A+

Égalité homme-femme

La Gestation pour autrui (GPA) ne peut pas être éthique. 

Lis moi avec webReader

Le Collectif pour le Respect de la Personne (CoRP) lutte avec dynamisme contre toutes les formes de gestation pour autrui, et les idées reçues sur la GPA.

La Gestation pour autrui (GPA) ne peut pas être éthique. 

Sources : CoRP : idées reçues sur la gestation pour autrui.

« 1. Des exemples de GPA se trouvent dans la Bible.

Faux : Tous les exemples utilisés pour donner à croire que des femmes mentionnées dans la Bible seraient des mères porteuses sont commentés de façon tendancieuse. Ces femmes soit procréent pour autrui (cas d’Abraham, Hagar et Sarah), soit sont violées, mais elles élèvent leur enfant et l’emmènent avec elles lorsqu’elles sont chassées.

2. La GPA est une technique médicale.

Faux : La GPA est une pratique sociale. Cette pratique utilise deux techniques médicales, l’insémination artificielle et la fécondation in vitro, qui veut répondre à une demande de la société. Mais avoir recours à une mère porteuse n’est pas une démarche médicale : elle ne soigne pas, ne traite pas, ne guérit pas. Les femmes mères porteuses sont en parfaite santé.

3. « Mon corps m’appartient ».

Faux : Par ce slogan féministe, les femmes revendiquent la libre disposition de leur corps, l’accès à la contraception et à l’avortement. Dans une société patriarcale, les femmes demandent ainsi à décider si et quand avoir des enfants. Dans la GPA, le corps n’appartient plus à la femme mère porteuse, mais à ceux qui la paient. Les commanditaires décident combien d’embryons implanter, combien en laisser se développer ; ils décident de la réduction fœtale, de l’avortement éventuel, des modalités d’accouchement, du régime alimentaire de la mère, de ses déplacements, de ses fréquentations, de ses conditions de vie, de sa consommation. Ni son corps, ni sa vie n’appartiennent plus à la mère porteuse. 

4. Si les ovocytes ne sont pas ceux de la mère porteuse, il n’y a pas de lien mère-enfant.

Faux : Pendant la grossesse, des liens naturels et durables (épigénétiques) se créent entre la mère et l’enfant. Le développement de l’embryon dépend de l’environnement fourni par le corps maternel. La mère, son corps, ses comportements, ses pensées modulent la génétique de l’enfant à naître. Des traces du lien mère-enfant persistent pendant des années dans le corps de la mère comme dans celui de l’enfant.

5. S’opposer à la GPA, c’est être homophobe.

Faux : Refuser la GPA, c’est refuser une pratique sociale contraire à la dignité de la femme et de l’enfant. Car, quels que soient le sexe, la sexualité, l’état civil des personnes commanditaires, la pratique est la même. Elle repose toujours sur l’utilisation du corps des femmes et la transformation des enfants en objets, que l’on peut faire naître par contrat.

6. S’opposer à la GPA, c’est être réactionnaire.

Faux : De nombreuses féministes s’opposent à cette pratique depuis ses débuts, et montrent qu’elle s’appuie sur l’exploitation de la misère ou du manque de moyens des femmes, pour se servir de leurs capacités reproductives. Multiplier les grossesses payées n’est pas un progrès. Encourager les femmes à le faire, c’est sexiste. La GPA est une pratique réactionnaire.

7. La GPA « encadrée » est éthique, donc acceptable.

Faux : Encadrer, c’est supposer que la grossesse peut faire l’objet d’un contrat. Encadrer c’est organiser par la loi l’utilisation du corps et de la personne d’une femme pour le compte d’autrui. Or, la grossesse n’est pas un travail, l’enfant n’est pas un produit de consommation dépendant des désirs individuels. Il n’y a pas de GPA éthique ».

Bioéthique. INDE. Etude nouvelle sur les conséquences de la gestation pour autrui, pour les mères porteuses indiennes, prouvant les souffrances de ces femmes et les violations de leurs droits fondamentaux.

Lis moi avec webReader

En Juin 2019, l’O.E.N.D.D.F. a publié une Etude nouvelle sur les conséquences de la gestation pour autrui, prouvant les souffrances des femmes indiennes, mères porteuses, et les violations de leurs droits fondamentaux, sur la base de 45 cas de gestation pour autrui, en INDE. 

Cette Etude, forte de 220 pages, a été menée sur le terrain, par le Docteur Sheela  SARAVANAN, chercheuse indienne, titulaire d’un Doctorat de Santé Publique. 

Sources :  Etude sur la GPA en INDE. Juin 2019. Par le Docteur Sheela SARAVANAN. 

FRANCE. 70 féminicides conjugaux depuis le 1er janvier 2019.

Lis moi avec webReader

En France, le Gouvernement est confronté à une situation de 70 féminicides conjugaux (meurtres de femmes par leur conjoint) depuis le 1er janvier 2019.

✅ La minimisation des violences à cause du « conflit parental », le manque de formation des services de police et l’absence d’ordonnance de protection en urgence contribuent à cette situation.

Sources  : www.LeParisien.fr. Féminicides. Edition du 29-06-2019

Le Conseil de l’Europe adopte le premier instrument juridique international pour mettre fin au sexisme.

Lis moi avec webReader

▶ Les États devraient intensifier leur lutte contre le sexisme dans tous les milieux, selon une Recommandation que vient d’adopter le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe.

▶ En réaction à #MeToo et autres mouvements récents, qui ont provoqué une prise de conscience accrue du sexisme permanent qui existe dans la société, le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a adopté une recommandation pour mettre fin à ce phénomène. Elle contient la première définition du sexisme reconnue à l’échelle internationale.

La Recommandation souligne que le sexisme est une manifestation des « rapports de force historiquement inégaux » entre les femmes et les hommes conduisant à la discrimination et empêchant la pleine émancipation des femmes dans la société.

Étant donné que le sexisme est « répandu et systématique dans tous les secteurs et toutes les sociétés (…), que le sexisme et le comportement sexiste reposent sur les stéréotypes de genre et les renforcent », ce phénomène est défini, pour la première fois, dans un instrument juridique spécifique qui vise à le combattre, au moyen d’une liste complète de mesures et de situations où le sexisme s’exprime, de la publicité aux médias, en passant par les secteurs de l’emploi, de la justice, de l’éducation et du sport. Le texte met l’accent sur ce qu’est un comportement sexiste et propose aux différents acteurs des moyens concrets de l’identifier et d’y faire face.

Cette recommandation invite les États membres à évaluer l’avancement de la mise en œuvre des lignes directrices qu’elle fixe, et à informer la Commission pour l’égalité de genre du Conseil de l’Europe des mesures prises et des progrès accomplis.

Sources Le Conseil de l’Europe adopte le premier instrument juridique international pour mettre fin au sexisme.

Afrique du Sud. Prostitution. Mouvement abolitionniste « KWANELE ».

Lis moi avec webReader

▶️ Mickey MEJI a fondé en Afrique du sud le mouvement de femmes survivantes de la prostitution « KWANELE ».

▶️ Ayant connu la prostitution pendant 9 ans, elle a la particularité d’avoir milité avec le lobby du travail du sexe avant de devenir abolitionniste.

▶️ Aujourd’hui, elle se bat pour faire entendre la parole des survivantes (700) et leurs vrais souhaits pour leur avenir.

▶️ Ce mouvement abolitionniste encourage la pénalisation des clients.

▶️ La prostitution contrevient au droit à la dignité humaine et menace aussi le droit à la vie du fait qu’elle réduit l’espérance de vie, et accroît l’exposition à la violence qui va jusqu’au meurtre.

Sources Mickey MEJI. Prostitution et société. Mouvement abolitionniste « KWANELE ».

L’iceberg de la violence sexiste.

Lis moi avec webReader

Violence sexiste. 

➡ Ce schéma, dénommé « L’iceberg de la violence sexiste », nous montre les différentes strates de la violence sexiste (« gender-based violence »).

+ de nouvelles ? Notre Plateforme et O.N.G. est présente sur les réseaux sociaux :

#égalité #violencesexiste

 

Lutte contre la « culture du viol »

Lis moi avec webReader

Nous avons publié des informations sur Twitter pour lutter davantage contre la « culture du viol » :

Nécessité de l’éducation en vue de l’égalité hommes-femmes

Lis moi avec webReader

Dans le domaine de l’égalité hommes-femmes / égalité des genres, et sur la base de statistiques indiquant que plus d’un milliard de filles dans le monde n’ont pas les mêmes droits que les garçons, nous avons publié sur Twitter (@europeanobs) des informations concernant la nécessité de l’éducation en vue de l’égalité hommes-femmes :

 

Accompagnement personnalisé vers l’emploi de personnes en situation de discrimination.

Lis moi avec webReader

Accompagnement personnalisé vers l’emploi de personnes en situation de discrimination.

Depuis son lancement, l’Association NQT (Nos Quartiers ont du Talent) met en œuvre une opération destinée à favoriser l’insertion professionnelle des jeunes diplômés, de niveau Bac+3 et plus (Bac+4 et plus pour l’Île-de-France, avec expérimentation Bac+3 en QPV) , âgés de moins de 30 ans, issus de milieux sociaux modestes ou de quartiers défavorisés, grâce à un système de parrainage par des cadres, assimilés, voire des dirigeants d’entreprises expérimentés en activité (conseils sur la recherche d’emploi, le CV, la lettre de motivation, les entretiens, aide à la constitution du réseau…).

L’Association NQT propose des actions concrètes qui permettent d’accélérer l’insertion professionnelle de ces jeunes ambitieux et méritants et de donner à tous les mêmes opportunités d’accéder à un emploi pérenne et qualifié.

L’association NQT propose à ses mécènes et à ses partenaires d’inscrire, dans leurs actions, une démarche de valorisation de l’égalité des chances. C’est une façon simple et concrète de faciliter les échanges entre jeunes diplômés et professionnels.

=> L’Association NTQ  est devenu Membre de l’Observatoire Européen de la Non-Discrimination et des Droits Fondamentaux.

 

NQT en chiffres