Bioéthique. Intelligence artificielle. Robotisation et destruction massive d’emplois à Las Vegas.

Lis moi avec webReader

A Las Vegas (NEVADA), 50.000 employés du secteur de la restauration entameront une grève si de nouveaux contrats ne viennent pas les protéger contre la robotisation/automatisation de leur emploi. Parmi les inquiets, des barmen, des serveurs, des portiers ou encore des cuisiniers.

Alors que ce mouvement de protestation est le premier à Las Vegas depuis 1984, la revendication est formulée en ces termes par Geoconda Argüello-Kline, secrétaire générale de la Culinary Union :

« Nous encourageons les innovations qui peuvent améliorer nos emplois, mais nous nous opposons à l’automatisation si celles-ci menacent de les détruire. Notre industrie doit innover, mais sans se passer de l’humain. Nos employeurs doivent nous aider à rester forts, justes et compétitifs. »

Les risques d’automatisation sont réels, si l’on en croit deux études citées par Gizmodo.

1/ La première : nombreux sont les voyageurs américains qui aimeraient se faire servir et accueillir par des robots.

2/ La seconde : 58 % des hôteliers estiment que, d’ici à 2025, ils feront appel à des robots pour le ménage.

Sources Grève à Las Végas contre la robotisation.

Notre position :

➡ L’Observatoire Européen de la Non-Discrimination et des droits fondamentaux souligne que la robotisation résultant du progrès de l’intelligence artificielle ne doit pas se traduire par une régression avec une destruction massive des emplois. 

➡ L’exclusion sociale ne doit pas avoir comme cause la robotisation massive des emplois de la société. 

➡ Les institutions de l’Union Européenne doivent anticiper cette perspective de robotisation, actuelle aux Etats-Unis, pour garantir aux citoyens européens un espace de justice, de paix et de sécurité économique.

 

Las Végas - Destruction massive d’emplois par robotisation.

Un robot aidant une personne sans-abri !